L’espèce emblématique de l’île Rouge

On compte aujourd’hui plus de 100 espèces de lémuriens à Madagascar. Tout passage sur cette île doit impérativement être ponctué d’une visite à ces petites bêtes que vous pourrez observer presque exclusivement à Madagascar… Car, même si deux espèces ont été introduites par l’Homme à Mayotte, les lémuriens sont endémiques de l’île (ils sont nés et n’existent à l’état sauvage qu’ici !)

C’est quoi un lémurien ?

Probablement rendus célèbres auprès des plus (ou moins) jeunes par le film Madagascar, ce petit primate est souvent considéré à tort comme l’ancêtre du singe. Il est reconnaissable à son museau pointu et à sa longue queue. Vivant en forêt, ils se balancent de branche en branche en s’agrippant tel un singe avec ses longues pattes et sa queue. À terre, il marche mal et avance par petits sauts, dressé sur ses pattes arrières. Peu farouches et inoffensifs, vous pourrez les approcher sans grande difficulté à condition de rester respectueux. Certains sont tellement sociables qu’il n’est pas rare d’en voir un atterrir sur votre épaule lors d’une balade en forêt.

Selon les espèces leur taille varie entre 30 grammes (le Microcèbe de Mme Berthe, le plus petit primate du monde) à 9,5 kg pour l’Indri. Toutefois, les espèces récemment éteintes pouvaient peser jusqu’à 200 kg pour 1,50 mètres… Habitués à vivre en groupes, vous aurez un peu plus de chances de rencontrer des familles avec leurs petits la nuit tombée. Mais rien ne dit qu’ils ne viendront pas vous rendre une petite visite en pleine journée !

Les petits lémuriens, quelle que soit leur espèce, sont presque exclusivement insectivores. Les plus grosses espèces, elles, se nourrissent de végétaux (fruits, bambous, feuilles d’arbres) puis de quelques insectes.

Le plus célèbre des lémuriens, c’est bien le Lémur catta ou Maki catta, reconnaissable par sa longue queue noire et blanche contrastant avec son corps gris. Il mesure 40 cm en moyenne pour 2 à 3,5 kg. Omnivore, il vit dans les fourrés épineux et forêts sèches, même s’ils ne sont pas rares dans les zoos de l’île. C’est le plus à l’aise sur ses pattes arrière ! Il se déplace en groupe, jusqu’à 30 individus, dirigés par une femelle dominante.

Le saviez-vous ? Le nom de Maki proviendrait du cri maké-maké, que font entendre quelques animaux appartenant cette espèce. Scientifiquement, ils sont connus sous celui de Lémurs. Le nom “Maki” est dérivé des « lémures » qui signifie fantômes ou esprits, en raison de leurs cris étranges, de leurs yeux qui réfléchissent la lumière et de leur vie nocturne.

Où observer les lémuriens ?

Les lémuriens ne sont pas rares sur l’île, même si certaines espèces sont plus fréquentes que d’autres (nous vous parlerons après des espèces menacées). Voici les espèces que vous aurez le plus de chances de rencontrer.

-> L’emblématique Lémur catta à la queue striée de noir et blanc se trouve principalement dans les forêts du Sud de l’île. Quelques groupes ont également élu domicile au centre – Ouest, dans la forêt sèche décidue.

-> Le lémurien Hapalemur vit dans les forêts de l’Est. Ce lémurien à fourrure grise teintée de doré est également visible dans de nombreux parcs et réserves des hauts plateaux.

-> Plus craintif que le lémurien Hapalemur, le lémurien Varecia est un magnifique spécimen ! Cette petite bête noire et blanche à la fourrure étoffée peuple les forêts vierges de l’est de Madagascar.

-> Le lémurien Eulemur occupe plutôt la côte Ouest de Madagascar, à moyenne altitude.

De nombreuses espèces menacées…

Faute de la rapide déforestation et des captures à des fins de domestication ou de consommation, le lémurien court aujourd’hui un grave danger. A ce jour, on estime que 80 % de leur habitat a été détruit.

Selon les derniers chiffres de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), sur 107 espèces de lémuriens, c’est 103 espèces, soit près de 95% d’entre elles qui sont menacées. Parmi elles, 31% sont en danger critique d’extinction. Le fameux Lémur catta pourrait bien disparaître. C’est sans aucun doute le pourcentage d’animaux menacés le plus élevé pour un groupe important de vertébrés. 

Découvrez toutes les richesses culturelles de Madagascar dans un article inédit.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’une des îles du trapèze ? Nous avons consacré un blog au trapèze des mascareignes pour vous faire découvrir toutes ses merveilles !

Sources :

Catégories : Madagascar

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *