La Réunion, joyau des mascareignes

Il est temps de vous faire découvrir le trapèze des mascareignes plus en détail.
Connaissez-vous cette île aux multiples facettes où l’art du vivre-ensemble prône ? Véritable joyau de l’Océan Indien, l’île de la Réunion a de quoi vous séduire de part sa végétation luxuriante, ses belles plages de sable fin, ses eaux claires, sa faune et sa flore variée, mais surtout sa diversité aussi bien culturelle que naturelle !


Une histoire mouvementée

Exils, colonisations et dangers


Mais avant tout, un peu d’histoire ! L’île était bien connue des navigateurs notamment, Arabes (qui lui ont donné le nom de « Dina Morgabin ») et Portugais qui traversaient l’Océan Indien pour se rendre en Asie, en Inde ou encore aux Philippines dans le but de se procurer des épices et autres denrées.
Elle était également connue des Français, mais personne n’osait réellement s’y installer. Pourquoi ?

L’une des principales raisons est le volcan assez actif puis l’accès difficile, l’accostage était compliqué du fait qu’il n’y avait pas de port naturel sur les côtes.
Même si au XVIIe siècle, l’île était fréquenté comme point de ravitaillement par les bateaux anglais et néerlandais traversant la route des Indes ; il faudra attendre les années 1640-1650 pour que les premières personnes s’y installent réellement.

En effet, lorsque l’armée française décida d’exiler sur l’île, des mutins (soldats qui se sont révoltés à Madagascar) pour les punir, lors de leur retour, quelques années plus tard, l’armée pensait retrouver les cadavres des soldats rebelles sauf que SURPRISE, pas de cadavres, mais des
gaillards en parfaite santé ! Très étonnés, ils comprirent rapidement que l’île est colonisable.

cascade sur l'île de la réunion
L’île de La Réunion

Café et canne à sucre

En 1642, les Français prendront possession de l’île et la nommèrent “l’île Bourbon” en hommage à la famille Royale, ce n’est qu’en 1674 qu’ils viendront s’y installer après s’être fait chasser de Madagascar.
L’île fut longtemps orientée vers la plantation de café, elle se diversifia et se tourna davantage vers la plantation d’épices et autres tels que le curcuma, le vétiver, la noix de Muscade, etc.

En 1870, pour pallier aux pertes liées aux catastrophes naturelles détruisant
de nombreuses plantations et pour faire face à la crise économique, l’île rebondit en se tournant vers la canne à sucre. Choix judicieux étant donné que le principal fournisseur d’Europe, Saint-Domingue (actuellement Haïti) devint une île indépendante.
L’esclavage y est aboli en 1848, et est remplacé par l’engagisme * jusqu’à 1930.
En 1946, La Réunion devient département français et est, depuis 2003, reconnu comme la collectivité territoriale d’outre-mer la plus intégrée à la République.

*Engagisme : “À la suite de son abolition pendant la Révolution française, l’engagisme est devenu une forme de salariat de travailleurs natifs des colonies (anciens esclaves) ou immigrés provenant principalement d’Afrique, d’Inde ou du bassin asiatique, pour les grands propriétaires terriens”


L’histoire de l’île a été mouvementée ! D’origines diverses et varier, le peuple réunionnais est coloré et métissé et cohabite en parfaite harmonie malgré les religions et cultures différentes (hindoue, catholique, musulman, chinoise, …). Être un créole ne s’arrête pas à la couleur de peau, mais c’est plutôt un état d’esprit et qui plus est très convivial.

le port de l'île de la réunion
Port de l’ïle de La Réunion

L’histoire de l’île de la Réunion vous intéresse ? Apprenez-en davantage en regardant cette vidéo particulièrement riche sur l’Histoire de La Réunion.


Naissance du petit caillou de l’Océan Indien


L’île de La Réunion est avant tout une île volcanique et montagneuse. Elle a été formée par deux volcans émergés :

  • Le piton des Neiges, endormi depuis environ 12 000 ans,
  • Le piton de la Fournaise, culminant à plus de 3 070 m, considéré comme l’un des volcans les plus actifs au monde (en moyenne une éruption/an) et catégorisé comme “effusif” (coulées de lave sans explosion), offrant ainsi à chaque fois un beau spectacle au Réunionnais et touristes qui ont la chance d’y assister.

Situé à bonne distance de ses « soeurs » du Trapèze des Mascareignes (Madagascar, Rodrigues, Les Seychelles, Maurice et Les Comores), l’île compte aujourd’hui plus de 859 000 habitants pour une superficie d’environ 2 500 km2.

Quelques liens utiles pour parfaire vos connaissances sur La Réunion :

Vous avez aimé cet article ? Découvrez nos articles connexes sur les îles du trapèze des mascareignes :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *